Hommage à Madame TOULET

Hommage à Madame TOULET

m touletMadame Simonne TOULET SUPERBIE COUSY née Jourand, naquit à Guingamp en juin 1920, décédée le 3 février 2016 à Rennes et inhumée le 6 février au cimetière de la Trinité à Guingamp. Mariée à monsieur Henri Toulet (décédé en 2003) avec qui elle aura 4 enfants.

Professeur d’histoire et géographie au lycée Auguste Pavie, elle fut très appréciée de ses élèves car elle avait une approche captivante d’enseigner. En effet, elle allait dans les rues et devant les monuments de la ville de Guingamp afin de mieux faire passer les messages que ceux-ci détenaient dans leurs vieilles pierres. Elle disait souvent à ses élèves : « ne regarder pas par terre, levez les yeux, les informations sont dans tel et tel détail !!! »

Elle n’avait pas son pareil pour partager sa passion des vieilles pierres et l’histoire des hommes qui ont contribué à la faire. En janvier 1986, elle créée l’Association des Amis du pays de Guingamp afin de pouvoir organiser un certain nombre de causeries et de visites du patrimoine du pays de Guingamp. Elle partageait son savoir avec quelques érudits locaux dans la publication bi annuelle : « Les amis du pays de Guingamp » sortie pour le premier numéro en décembre 1986. Elle organisait des sorties en car, pour les membres de l’association, des journées découvertes sur des sites majeurs patrimoniaux de la Bretagne afin de confronter les monuments du lieu, avec ceux de sa ville de Guingamp et d’en faire des parallèles historiques, chronologiques…Le dernier numéro sortira en décembre 2010, soit 49 publications !

L’office du tourisme lui faisait souvent appel pour faire découvrir les monuments de Guingamp à des visiteurs externes ou à former les jeunes gens qui collaboraient pour la saison estivale. La ville de Guingamp s’en souviendra, Noël Le Graët, maire, lui attribuera la médaille de la ville et les instances touristiques, en 2005, lui feront remettre la médaille d’or du tourisme.

Elle aura écrit deux livres sur l’histoire locale : Guingamp au carrefour des siècles et Vivre à Guingamp au XIXème siècle », ouvrages incontournables pour bien comprendre le Guingamp d’aujourd’hui.

Une grande collaboration, avec le journal local : « L’Écho de l’Armor et de l’Argoat » où elle écrit des articles sur la vie de Guingamp au cours des siècles. Elle avait à cœur de vouloir instruire, d’éduquer, de sensibiliser les guingampais afin qu’ils se réapproprient leurs richesses patrimoniales qui les entourent. Elle donnait également des « coups de gueules » lorsque l’on malmenait ou que l’on délaissait tel ou tel monument !

Sa plus grande opération aura quand même été la mise en valeur des ruines du château de Pierre II. En effet, en octobre 1988, a commencé le chantier de réhabilitation des ruines du château. Cette réhabilitation va se prolonger de nombreuses années pour arriver à ce que Madame Simonne Toulet attendait depuis longtemps : les fouilles. Ces ruines étaient classées monument historique depuis 1926, elle n’avait pas l’agrément de fouiller. Ainsi en 2005, l’archéologue Laurent Beuchet fera ce travail et permettra par ses travaux de révéler un certain nombre d’informations erronées ou inconnues à Madame Simonne Toulet et la population guingampaise. Cette mise en valeur du château devrait être terminée en 2016-17.

Elle aura initié plusieurs expositions afin de mettre la culture et l’histoire de Guingamp en valeur : en juin 1988 sur « un siècle de garnison à Guingamp »…

Elle aura souvent pris faits et causes pour la défense du patrimoine : pourquoi pas un musée archéologique puisque la chapelle des Ursulines regorgeait d’objets découvert dans la région, contre la construction d’une salle multifonction de grande jauge à l’emplacement du château, la restauration de la Plomée qui tardait à venir….

En février 1999, elle laisse la présidence de l’association à Patrick Henry qui en assurera la fonction pendant un an.

En 2000, Bernard Gauthier prend les rênes de l’Association du Pays de Guingamp et Yves Gersant comme vice-président. Malheureusement, Bernard Gauthier décédera le 16 octobre 2003. En 2004, Madame Simonne Toulet, faute de volontaire, reprendra la présidence secondée de 2 vice-président : Jeannine Grimault et Yves Gersant

En février 2010, Madame Simonne Toulet, souffrante, ne pourra assister à l’assemblée générale. Sa santé devient précaire et finira par quitter Guingamp en 2010. Monsieur Yves Gersant prendra la présidence de l’association, qui, malheureusement décédera en mai 2012.

Après quelques années, loin de son Guingamp qu’elle affectionnait tant, particulièrement la basilique auprès de laquelle elle avait longtemps vécu et dont qu’elle avait jugé utile d’en faire un magnifique texte en juillet 2000, qui fut lu devant l’assemblée assistant à ses obsèques ce 6 février 2016.

Merci pour tout Madame Simonne Toulet, que les guingampais se souviennent de ce que vous avez fait pour leur cité et son histoire!

In Mémoriam