L’inventaire des biens de l’église (1906)

L’inventaire des biens de l’église (1906)

10 FEVRIER 1906 : »L’inventaire des biens de l’église était fixé à lundi dernier. Dés le matin, l’intérieur de l’église et les alentours avaient été occupés par des détachements du 48e;… Les opérations ne devaient commencer qu’à deux heures après-midi, mais dans un but d’apaisement il fut décidé d’y procéder dès 10 heures… » Mais, Monsieur le Curé s’est refusé à ouvrir les portes et l’inventaire a été remis »!

inventaire

inventaire3

Le Christ de la caserne :

«Après la séparation de l’Église et de l’Etat, la croix de la caserne a été enlevée. On a demandé dans le quartier qui voulait la prendre : mes grands parents ont dit qu’ils la voulaient bien. Il y a eu une procession pour amener la croix à la ferme de mes grands parents : le clergé était là, il y a eu une bénédiction et des cérémonies et un grand repas après.

A la mort de mon grand père, la croix est tombée dans l’héritage de mon père. Puis nous avons vendu le terrain à une parente mais la croix restait à nous. On refaisait le bois tous les 7 ou 8 ans… puis on ne l’a plus refait et le Christ a été déposé : il est en fonte couvert d’une peinture argentée. Il est toujours en notre possession… »

Propos recueillis auprès de Madame Parquier.

JUILLET 1907 : Expulsion du Curé et des Viacaires.

« Lundi, 4 heures du matin… Un bataillon du 48e d’Infanterie sous les ordres du commandant Vignolet assurait le maintien de l’ordre… Les rues aboutissant au presbytère avaient été barrées par la troupe qui occupait également toutes les issues de l’église… dont les cloches ont été mises en branle…

La porte de l’église est enfoncée… Les gendarmes entrent dans le presbytère et les prêtres sont conduits à l’extérieur. Une section du 48e occupe le presbytère jusqu’à 10 heures du matin… »